Castel de Grenoble

Ost du Lyonnais et Dauphiné
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [RP] Entre Lyon et Vienne : Givors

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Traigo.

avatar

Nombre de messages : 46
Localisation (IG) : Vienne
Date d'inscription : 19/06/2012

Feuille de personnage
Force:
0/0  (0/0)
Armement (IG): Aucun

MessageSujet: Re: [RP] Entre Lyon et Vienne : Givors   Ven 13 Juil 2012 - 20:46

Le vent était lui aussi au rendez-vous et giflait gentillement les joues rosie du jeune Aspirant. Lorsque le vent est là, il ne viens que rarement sans ses compagnons de route, les nuages, eux même porteur de la pluie, du moins, c'est ce qui était dit ...
La faune, pourtant si vivante jusqu'à présent n'était plus que sur pause, l'air si doux devenait pesant, lourd, c'est ce moment que Traigo aimait le moins, ce qui l'entour n'est plus aussi rassurant qu'avant.
Décidant de percer ce silence flottant depuis quelques minutes, il vient jusqu'à hauteur de son Instructeur puis commença,

Vous pensez que l'on va avoir droit à la pluie?

Il fallait bien essayer de passer le temps...mais alors qu'il finissait tout juste sa phrase, son Instructeur lui aussi se figea, il cru d'abord à une épidémie qui ne faisait que figer tout signe de vie les uns après les autres, mais..il avait que trop d'imagination, et le regard de celui-ci se faisant insistant au bout du chemin, l'Aspirant fit de même,

Au loin, un homme, à l'allure mal intentionné, semblait porter quelque chose, à moins que ce soit quelqu'un? Un butin? Une personne? Des personnes? Simple imagination de l'Aspirant? Ses yeux se plissèrent afin d'essayer de voir de plus près, un peu ce que tout le monde fait mais ce qui ne marche jamais,
C'est là qu'on voit toute la différence entre un habitué et un novice,
Il n'était sur de rien, ne savait pas réellement quoi faire pour être franc, et ne trouva rien de mieux que de rester silencieux...Non pas qu'il paniquait, non ce n'était pas son genre, mais il préférait attendre les ordres et instructions plutôt que de foncer tête baisser et de tout faire de travers...Son regard navigant entre son Instructeur et cette silhouette, il attendait...
Revenir en haut Aller en bas
helsinki

avatar

Nombre de messages : 10006
Localisation (IG) : montélimar
Date d'inscription : 13/02/2008

Feuille de personnage
Force:
255/255  (255/255)
Armement (IG): Epée et bouclier Epée et bouclier

MessageSujet: Re: [RP] Entre Lyon et Vienne : Givors   Ven 13 Juil 2012 - 21:23


Le suivant comme un chien suit son maistre, comme un chasseur suit son gibier comme un troupier suit les ordres donnés, l'aspirant le questionna.

Citation :
Vous pensez que l'on va avoir droit à la pluie?

Simple bavardage , inutile question de principe, auquel il répondit en faisant d'abord un signe pour que l'aspirant se rapproche et lui répondit :
Je crois que le temps est trop clair que l'on ait la pluie
Une silhouette apparut tandis que le nuage se transformait , qu'une odeur âcre de chair brûlée et de fumées se mêlaient;
Le feu ! il était maintenant sur qu'il y avait le feu quelque part . la silhouette étai un fuyard.
Il devait aller voir .

Il regarda l'aspirant :

Vous êtes prêt, il va falloir du courage , de la précision et savoir gérer la crise.
aspirant notre travail commence.


Il sauta de son cheval, puis réfléchit à un plan .
Il déplia la carte.
Nous sommes à ce qu'on appelle la croisée. Regardez nous avons dépassé trois chemins. il montra du doigt la croisée plus haut, nous avons la butte de givors , le chemin nous fera faire un grand détour si nous passons par les sentiers nous pouvons rattraper le fuyard ici au lieu dit les pierres plates . deux pierres plates se dressent en ce lieu souvenir d'une rencontre entre un chevalier et sa maistresse ; parait que dans ce champ ilsont été pétrifié pour avoir fauter.

_________________


Dernier Grand Maitre  Des Lances
A mon ami, a mon frère d'armes, a  un compagnon Vae victis
A un  modèle , à un père spirituel,
A mon suzerain Gerault de  Gaudemar.
Revenir en haut Aller en bas
Traigo.

avatar

Nombre de messages : 46
Localisation (IG) : Vienne
Date d'inscription : 19/06/2012

Feuille de personnage
Force:
0/0  (0/0)
Armement (IG): Aucun

MessageSujet: Re: [RP] Entre Lyon et Vienne : Givors   Sam 14 Juil 2012 - 15:27

L'air était à présent piquant, pour les yeux et la gorge, c'était donc du feu, il aurait dû s'en douter,


Citation :
Vous êtes prêt, il va falloir du courage , de la précision et savoir gérer la crise.
aspirant notre travail commence.

Du courage, il en avait, et même s'il devait donner de sa vie pour son prochain, il n'hésiterait pas une seconde, de la précision? Il en avait aucune idée, qu'entendait-il par précision? Un rictus se dessina, petit moment de doute, mais non...il tiendra le coup. Savoir gérer la crise? C'était donc le terme? La crise, il n'y aurait pas pensé, et il fera tout pour ne pas fauter et réussir comme il ce doit.
Il écoute silencieusement mais avec attention et précision les instruction de son Instructeur. Le plan était simple, et il suivait du regard la main de son formateur divaguant du nord au sud et de l'est à l'ouest afin de situer ses dires.
Ainsi donc, il vont contourner le fuyard avec de le prendre de face...
Il avait compris

Bien mon Instructeur, donc, nous allons contourner par ce chemin le fuyard afin de le retrouver au lieu dit des pierres plates et s'occuper de celui-ci, n'est ce pas?

Il était possible qu'il n'ait pas réellement compris les Instructions de l'Instructeur, c'est donc pour ça qu'il demandait confirmation, sait-on jamais. Mais il fallait faire vite....
Revenir en haut Aller en bas
helsinki

avatar

Nombre de messages : 10006
Localisation (IG) : montélimar
Date d'inscription : 13/02/2008

Feuille de personnage
Force:
255/255  (255/255)
Armement (IG): Epée et bouclier Epée et bouclier

MessageSujet: Re: [RP] Entre Lyon et Vienne : Givors   Sam 14 Juil 2012 - 16:30

Bien mon Instructeur, donc, nous allons contourner par ce chemin le fuyard afin de le retrouver au lieu dit des pierres plates et s'occuper de celui-ci, n'est ce pas?

Je crois qu'il en est ainsi , voyez vous chaque patrouille sert à mieux connaître le terrain, à avoir des points de repères et être prêt à toute éventualité.
A partir de ce moment, jeune homme je remets ma vie entre vos mains. sachez que l'on a vu qu'un homme mais ils peuvent être plusieurs;


Il fit claquer sa cravache sur ses bottes pour donner l'ordre de partir. cela devenait un tique, une habitude.
et il prit le sentier qu'il avait cité, écartant les branches les coupant quelquefois il fallait arriver vite, il courait d'un bon pas ses armes sur lui.


_________________


Dernier Grand Maitre  Des Lances
A mon ami, a mon frère d'armes, a  un compagnon Vae victis
A un  modèle , à un père spirituel,
A mon suzerain Gerault de  Gaudemar.
Revenir en haut Aller en bas
Traigo.

avatar

Nombre de messages : 46
Localisation (IG) : Vienne
Date d'inscription : 19/06/2012

Feuille de personnage
Force:
0/0  (0/0)
Armement (IG): Aucun

MessageSujet: Re: [RP] Entre Lyon et Vienne : Givors   Dim 15 Juil 2012 - 15:26

Après avoir chevauché quelques temps, à présent, ils progresseraient à pied, chose moins aisé, le poids du jeune homme comprenait maintenant en plus celui des armes ce qui n'était pas rien!
Sa vie entre ses mains? Bah...il en avait de la confiance, à l'inverse, Traigo faisait de même mais sans crainte, l'homme à ses côtés avait l'expérience et le savoir, deux chose que le jeune homme avait pas, du moins peu!
L'instructeur passa devant, il connaissait le chemin, sûrement pas la première fois qu'il passait par ici. Il ne fallait pas trainer, et ce qui les attendait n'était pas une mince affaire!
Après quelques temps de marche compliqué, semé d'obstacle, il arrivèrent sur un lieu ou l'Instructeur ralenti, n'ayant aucune idée d’où ils étaient, l'Aspirant demanda confirmation de ses suppositions,

Instructeur, nous sommes arrivé à ce fameux lieu dit n'est ce pas?

Il était peut être trop curieux, mais il n'y existe pas plus sûr qu'aussi curieux...la curiosité étant source de savoir et de sagesse pour lui, il n'hésitait pas à questionner à tout va, il vaut mieux s'assurer que de foncer tête baissé...
Revenir en haut Aller en bas
helsinki

avatar

Nombre de messages : 10006
Localisation (IG) : montélimar
Date d'inscription : 13/02/2008

Feuille de personnage
Force:
255/255  (255/255)
Armement (IG): Epée et bouclier Epée et bouclier

MessageSujet: Re: [RP] Entre Lyon et Vienne : Givors   Dim 15 Juil 2012 - 20:40

le poids des armes , le choc de la course les fit ralentir, mais lui , le soldat chevronné devait montre rl'exemple , toujours sans bien sur se conduire en surhomme, il ne devait pas montrer ses faiblesses, sa fatigue.
devant eux se dressaient les pierres plates mais point encore de brigand.


Citation :
Instructeur, nous sommes arrivé à ce fameux lieu dit n'est ce pas?

Il acquiesa

nous y voilà

Ils devaient très vite se cacher pour mieux les surprendre. Les pierres plates étaient le lieu le plus approprié pour une cachette .
Ils attendaient à l'abri quand ils entendirent des pas ..
..

_________________


Dernier Grand Maitre  Des Lances
A mon ami, a mon frère d'armes, a  un compagnon Vae victis
A un  modèle , à un père spirituel,
A mon suzerain Gerault de  Gaudemar.
Revenir en haut Aller en bas
Traigo.

avatar

Nombre de messages : 46
Localisation (IG) : Vienne
Date d'inscription : 19/06/2012

Feuille de personnage
Force:
0/0  (0/0)
Armement (IG): Aucun

MessageSujet: Re: [RP] Entre Lyon et Vienne : Givors   Dim 15 Juil 2012 - 20:58

Ils mirent très peu de temps à se cacher derrière les pierres plates et heureusement...
Seulement après quelques minutes d'attentes, l'homme, du moins, le fuyard qu'ils avaient vu quelques temps avant sur les chemins arriva, trainant quelque chose sur lui, à moins que ce soit quelqu'un? Ils n'étaient pas vraiment bien placé pour tout voir en détail, à moins que ce soit Traigo qui ne soit pas au point, il ne savait pas réellement que faire.
Devait-il lui sauter dessus accompagné de son Instructeur, ou attendre que celui-ci donne des instructions, curieux, et sans vraiment savoir que faire, un lança un regard, interrogateur, pas de détresse, non pas encore, simplement d'envie de bien faire...
Revenir en haut Aller en bas
helsinki

avatar

Nombre de messages : 10006
Localisation (IG) : montélimar
Date d'inscription : 13/02/2008

Feuille de personnage
Force:
255/255  (255/255)
Armement (IG): Epée et bouclier Epée et bouclier

MessageSujet: Re: [RP] Entre Lyon et Vienne : Givors   Dim 15 Juil 2012 - 22:19

L'homme arriva, Helsinki essayait de voir ses agissements.
L'uniforme allait le faire fuir, donc il fallait le prendre pas la surprise, par la ruse, par la vitesse.
Il s'approchait, il allait bientôt les découvrir.
Il fit un signe à l'aspirant et ils lui barrèrent la route mais tout le plan fut réduit à néant en un instant. l'homme sortit son arc et visa l'instructeur qui le prenait par l'avant, il put éviter au dernier instant comme par miracle éviter la flèche. Il se tût, essaya du mieux qu'il le pût à l'arrêter, il espérait que l'aspirant aurait assez de force et conviction pour l'attaque.
Tandis que le brigand ne voyait que lui et le menaçait encore une fois. le brigand prêt à en découdre saisit un bâton
Il se figea devant le soldat. Ses yeux étaient sombres.,de petits yeux noirs semblables à ceux d'un oiseau de proie. Il serra le bâton entre ses mains, le leva comme dans un geste de procession, 45°, puis s'avança un peu courbé, comme face à un gibier hagard, il soupesa la lançe, calcula la distance entre lui soet son ennemi, son regard noir, furieux fixait le torse de sa cible comme un fourreau pour son arme.
Le brigand en transe semblait sentir une certaine tension vibratoire dans le bâton, comme si cette lançe lui parlait, le guidait dans la peau d'un sourcier de sang, aimanté par la pulsation de l'adversaire.
Helsinki le regardait, pris comme dans une toile d'araignée, son regard fou semblait l'avoir hypnotisé il n'étaient que tous les deux, d'un coup il Le vit se tourner vers l'aspirant comme si cette bête sauvage avait senti son odeur. Il se demandait ce qui
le guidait vers une telle violence. il se reconcentra.
il entendit un galop au lointain peut -être un complice ou peut-être un voyageur venant de Lyon ou une autre patrouille.il ne fallait pas se laisser distraire par le bruit des sabots du cheval qui résonnait.



_________________


Dernier Grand Maitre  Des Lances
A mon ami, a mon frère d'armes, a  un compagnon Vae victis
A un  modèle , à un père spirituel,
A mon suzerain Gerault de  Gaudemar.
Revenir en haut Aller en bas
Soleil

avatar

Nombre de messages : 5614
Localisation (IG) : Lyon
Date d'inscription : 11/05/2009

Feuille de personnage
Force:
255/255  (255/255)
Armement (IG): Epée et bouclier Epée et bouclier

MessageSujet: Re: [RP] Entre Lyon et Vienne : Givors   Mar 17 Juil 2012 - 1:02

Soleil a devant elle quelques heures.
Il y a si longtemps que ce n’était arriver, elle a réglé pas mal de choses, tout semble être en place à L'école, les aspirants ont tous un instructeurs, il n'y a plus de recrues qui attendent à la barbacane, et un nouveau soldat vient de recevoir son uniforme. Quelques formulaires à remplir, et il sera à sa garnison.

Soleil a aussi réglé les quelques soucis dans sa garnison, il faut dire qu'elle a deux nouveaux soldats, et qu'elle reçoit aussi pas mal de visiteurs ces temps dans sa garnison, mais elle jette un dernier coup d’œil autour d'elle, les derniers parchemins sont empilés, ainsi tout semble en ordre.
Elle grimace en voyant son épaisseur, mais vraiment elle n'a pas envie de s'asseoir derrière ce bureau encore. Elle fera ça plus tard.
Il faut vite qu'elle profite de ces quelques heures de libertés, c'est donc sans regrets, mais alors aucun regrets, qu'elle choppe la anse de ce panier tressé par un vannier du marché de Lyon, et cours presque vers les écuries.

Un palefrenier la voyant arriver se précipite pour seller sa jument Névée... un souvenir sacré souvenir la dernière fois qu'elle l'a monter... Sans plus attendre elle enfourche sa monture ayant attacher son panier à l'arrière de la selle.
Un peu encombrant, mais c'est ce récipient qu'il lui faut absolument.
Elle a l’intention de courir champs, et forêts à la recherche de plantes diverses. Ceci pour remplir ses jolies bocaux de l’apothicaire de l’hôpital.

Rapidement elle met sa jument au galop, c'est en direction de Vienne qu'elle se rend, elle veut non seulement ramasser des plantes qui poussent en terres humides, ce qu'elle trouvera aen bordure du Rhô,e, mais aussi à l'orée des forêts ou elle va pouvoir trouver des digitales.

Elle a commencé sa cueillette au bord du Rhône, chantonnant en ramassant, puis ayant trouvé son bonheur elle remonte sur Névée pour prendre la direction du bois qui surplombe le fleuve.
C'est alors qu’elle fronce les sourcils, une épaisse fumée semble s'élever et grossir non loin de là.
Un coup de talon sur les flancs de la jument, et la voilà au galop emportant sa Maitresse vers ce lieu sinistré.

Sur place, elle voit rapidement qu'une ferme est en train de brûler. Soleil descend de sa monture et se précipite vers la partie qui semble être l'habitation des fermiers, c'est alors qu'elle trouve une femme affolée, qui cri dans tout les sens.
Au milieu de ses pleurs, Soleil arrive à distinguer, que son mari est retourné à l’intérieur pour chercher leurs deux enfants.
Soleil n'hésite pas un instant, elle se précipite pour aider le fermier.
Elle a à peine passé la porte qu'elle l'aperçoit au fond de la pièce, un bébé sur les bras, cherchant à trainer une fillette. Soleil s'avance, et dans un souffle pour éviter de respirer la fumée maintenant épaisse,elle prononce : Prenez, et portez votre fille, apeurée comme elle est , elle ne vous suivra pas, je me charge de celui là.

Un petit coup de menton pour montrer le bébé, elle tend les bras, attendant que l'homme le lui donne. Il n’hésite pas il ne trouvera son salut et celui de ses enfants qu'en faisant confiance à cette inconnue venue de nulle part.

Ils sortent rapidement, tout quatre toussant dés qu'il retrouve un peu plus d’oxygène à respirer. Soleil a déjà déposé dans les bras de la fermière le nourrisson, qu'elle noie le visage de ses larmes de reconnaissances
Il faut un petit moment avant qu'ils ne retrouvent tous assez de souffle pour parler.
C'est la fermière qui commence en remerciant "l'inconnue" sauveuse, et l'homme de lui serrer la main de reconnaissance.
Il pleure lui aussi, surement d'avoir faillit perdre sa famille, mais aussi du désastre que le feu à effectué.

Soleil se renseigne sur la façon qu'il a bien pu commencer, et quand elle apprend que c'est un incendie provoqué par une tierce personne, elle à la colère qui monte en elle, elle se fait indiqué la direction du malfrat, puisque le fermier a eu le temps de le voir s'enfuir. Mais trop occupé à vouloir sauver sa famille,, il l'a laissé courir.

Le ton militaire de Soleil reprend le dessus :


Essayez de sauver ce que vous pouvez! je vais tacher de rattraper cet ignoble individu.

C'est le visage et les vêtements noircis qu'elle remonte sur sa jument.
Elle n'est pas habillée en uniforme militaire, mais elle ne se sépare jamais de son arme, et le jupon qu'elle porte est assez ample sans l'être trop pour ne pas la gêner dans ses mouvements.

Au galop la voilà repartie, il ne pouvait pas être bien loin le bougre !
Il ne faut pas plus de quelques minutes pour que Soleil semble voir bouger les fourrés. Un dernier coup de talon sur les flanc de Nécvée pour combler les derniers mètres...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Traigo.

avatar

Nombre de messages : 46
Localisation (IG) : Vienne
Date d'inscription : 19/06/2012

Feuille de personnage
Force:
0/0  (0/0)
Armement (IG): Aucun

MessageSujet: Re: [RP] Entre Lyon et Vienne : Givors   Mer 18 Juil 2012 - 21:17

Sans rien comprendre, tout s'accéléra, et en quelques seconde, une flèche vole, et l'Instructeur se retrouve coincé par l'homme, emparé d'une sorte de furie, le cœur de Traigo s'accélère d'un coup, il ne savait pas réellement que faire, restant planqué encore quelques instants..
Les choses se figent, l'homme prenait légèrement le dessus sur le soldat, pris au dépourvu par cette homme enragé.
Profitant du moment de flottement, Traigo sort discrètement de sa planque, mais une branche craque sous sa chausse et sans même attendre l'homme fou se retourna dans sa direction,

Fichtre...

C'est le seul mot qui sortit en murmure de la bouche de l'Aspirant et ni une ni deux, il s'arma rapidement, et se mit sur ses appuis pour parer la moindre attaque. L'homme faisait la balance, un regard à l'Instructeur, un autre sur l'aspirant, ce qui réduit le temps d'action de chacun.
Soudain , un galop ce fit entendre au loin, et machinalement, un temps de quelques secondes, les trois homme furent attiré par ce bruit et par chance, Traigo revient sur la situation rapidement, et dans un élan, il tenta de frapper l'homme en face de lui, en vain...Ses appuis ayant glissé, il n'eut pas assez d'avance pour prendre à son insu l'homme qui répliqua d'un coup corsé dans le ventre de l'Aspirant qui se retrouve quelques mètres plus loin étalé par terre.

Une petite grimace, il aurait presque eu mal, mais ne voulait pas le laisser paraître, et même s'il ne pouvait effacer cette grimace de douleur, il se releva à l'aide de ses armes, avant que l'homme ne vienne le cueillir au bout de son arme....
En se relevant, il aperçu une silhouette, sûrement la personne "responsable" des galop entendu quelques temps avant, mais le soleil brillait derrière et il ne pouvait voir qui c'était. Une autre patrouille? Un second brigand? Autre chose?
Une goutte de sueur perlait sur son front, il avait chaud, sûrement pour plusieurs causes: la chaleur de soleil, peut être aussi la surprise d'un tel déroulement de situation.

Afin de gagner un peu de temps, il bougeait sur quelques mètres, attendant que quelques chose, quelqu'un, peut être l'Instructeur aide à le sortir de cette situation désagréable...
Revenir en haut Aller en bas
helsinki

avatar

Nombre de messages : 10006
Localisation (IG) : montélimar
Date d'inscription : 13/02/2008

Feuille de personnage
Force:
255/255  (255/255)
Armement (IG): Epée et bouclier Epée et bouclier

MessageSujet: Re: [RP] Entre Lyon et Vienne : Givors   Ven 20 Juil 2012 - 1:04

Helsinki voit l'homme hésiter ,il a entendu , il sait maintenant qu'il n'est plus tout seul. Sa folie sauvage lui dicte sa conduite et quand une folie guide, le soldat même le plus chevronné ne sait pas mesurer les réactions de l'homme. ce ne sont plus des calculs des stratégies mais une folie bestiale dictée par l'instinct de survie qui guide les actes de cet homme. Un rictus diabolique se peint sur l'homme et il se détourne de lui pour aller vers l'aspirant.

Non !

L'homme ou plutôt le soldat pense à l'avenir, celui de l'ost, il n'est pas question de sacrifier un jeune homme pour lui.
Ce sont aux jeunes de construire de l'ost
Helsinki repart dans la bataille , attrape un bâton et frappe frappe comme il n'a jamais frappé.
Il lit le désir de mort sur celui qui revient vers lui comme un taureau sauvage.
Il se dit qu'il va planter les banderilles.
Si la scène était comique il applaudirait .
Il sent la veine de son cou gonfler, son coeur battre . comme le toréador il va éviter les coups jusqu'à la mise à mort.
le spectacle est là , il n'a pas besoin de public, ni d'ovation. Un simple arc lui suffira quand il sentira l'homme fatigué, pour li'nstant, il se contente d'éviter les coups . Il voit l'aspirant qui a du mal à se relever. cet homme, par sa volonté de nuire, sera sacrifié.
Cependant que le bruit du cheval se fait plus pressante et soudain il voit la silhouette. un peu étonné, il se laisse distraire un bref instant mais reprend assez vite ses esprits , le toréador a failli prendre un coup mais sa concentration reprend le dessus.
Il est seul avec l'homme.
Il sent que la folie a pris le dessus sur le bon sens.
l'instinct de survie chez un homme qui sent la fin est incommensurable.
Il lit maintenant le désespoir, la haine , la violence dans les yeux de cet homme. Des sentiments trés humains sur un personnage inhumain
Les attaques sont rapides , les parades tout autant mais, contrairement à l'homme, Helsinki ne fait pas de mouvements désordonnés , il attend
il se fatigue peu tandis que son adversaire lui se fatigue beaucoup. il le sent charger et revenir. les mouvements de l'homme se font plus lents .
Helsinki se dit qu'il ne doit pas faiblir avant que l'homme ait poussé son dernier soupir sinon il risque d'y laisser sa vie .
il doit rester concentrer jusqu'à la mise à mort.

_________________


Dernier Grand Maitre  Des Lances
A mon ami, a mon frère d'armes, a  un compagnon Vae victis
A un  modèle , à un père spirituel,
A mon suzerain Gerault de  Gaudemar.
Revenir en haut Aller en bas
Soleil

avatar

Nombre de messages : 5614
Localisation (IG) : Lyon
Date d'inscription : 11/05/2009

Feuille de personnage
Force:
255/255  (255/255)
Armement (IG): Epée et bouclier Epée et bouclier

MessageSujet: Re: [RP] Entre Lyon et Vienne : Givors   Sam 21 Juil 2012 - 18:23

Le spectacle qu'elle a devant ses yeux lui donne une rage folle.
Une bataille entre deux hommes,un peu plus loin un autre homme à terre blessé.
Son regard revient immédiatement sur la bagarre, se disant qu'il sera toujours temps de revenir à l'homme blessé plus tard. l'un est de dos, et l'autre de face, Bien vite elle reconnait l'uniforme de l'OST de celui qu'elle ne voit pas, ce qui est étrange c'est que l'un et l'autre sont armés seulement de bâtons.
Avant de sauter de cheval elle fait un tour d'horizon, évaluant les alentours, afin d'être certaine qu'il n'y a pas d'autre protagoniste prêt à bondir.
Le champ à l'air libre, elle saute de cheval, donnant une légère tape sur le flanc de Névée pour qu'elle s éloigne de quelques pas.
Elle a saisi l'épée qui était attachée à la selle.

Un bond et la voilà à quelque pas de la bataille.
Un cri de sa part


A nous gredin !!

Rien de plus, juste assez pour détourner l'attention suffisamment pour que le soldat qu'elle vient de reconnaitre puisse se sortir de la bagarre. Hel.... serait ce donc Taigo à terre ?
Son coeur se serre, elle ne l'a pas vu bouger...ça fait mal...
Mais elle doit tout d'abord faire face au danger
Un bond et déjà son épée touche la cuisse du malfrat le faisant hurler de douleur.
Le combat est inégal, si c'est vrai que le brigand est grand est costaud, contre sa petite taille, et le fait qu'elle soit une femme, elle a pour elle l'agilité, l'entrainement et surtout une épée contre un vulgaire bout de bois.

Immédiatement l'homme qui a changé d'adversaire, tente de la désarmer en donnant un bon coup sur ses poignets. Soleil s'attendant à une parade de la sorte, a déjà fait un bond sur le coté, et le bâton touche sa hanche. Elle grimace, la douleur est fulgurante, mais cela décuple sa rage.
Et c'est sans l'ombre d'une hésitation, qu'elle lève cette épée à deux mains au dessus de sa tête pour en donner un coup à l'homme, elle voulait toucher son épaule.
Mais le brigand lui aussi, si surprit au départ d'une telle attaque d'une femme vêtue d'une robe, évite cette fois le coup, un pas sur le coté, mais pas assez rapide, et son épée tombe sur le bout de bois, la force qu'elle avait mit à porter ce coup tranche littéralement l'arme de fortune du brigand, il ne lui reste dans les mains qu'une ridicule branchette de 20cm de long.
Il recule, cherchant alors s'il peut trouver une autre arme, mais voyant le combat déloyal, décide de prendre la fuite.
Soleil hésite une seconde, s'occuper des blessés, ou poursuivre le fuyard.
Névée a l'habitude de ce genre de situation, et déjà Soleil sent le souffle de ses naseaux dans son dos.
Avec un léger sourire elle grimpe sur le dos de sa fidèle jument, et même si l'homme a prit quelques foulées d'avance, sa blessure ne lui facile pas la tache, et que peut un homme à pied face à une personne à cheval ? c'est en rien de temps que Soleil et névée le rattrape.
Soleil lançant sa monture contre le brigand, le fait trébucher et tomber, elle saute à nouveau à terre pour immobiliser sa victime.

Le tuer ?

Elle n'en a pas envie, mais espère plutôt le faire emprisonner pour obtenir de lui des renseignements.
Elle espère que Helsinki a une corde sur lui, sinon elle sera dans l'obligation de le tuer...

A ce moment là elle repense à Traigo...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Traigo.

avatar

Nombre de messages : 46
Localisation (IG) : Vienne
Date d'inscription : 19/06/2012

Feuille de personnage
Force:
0/0  (0/0)
Armement (IG): Aucun

MessageSujet: Re: [RP] Entre Lyon et Vienne : Givors   Dim 22 Juil 2012 - 21:17

Il se croyait perdu, revoyant en lui les motivations qui l'avaient poussé jusqu'à l'Ost, une carrière bien trop courte à ses yeux. L'homme, rempli de rage, s'apprêtait à lui faire son coup de grâce. Replié sur lui même, une mains sur son ventre, l'autre devant sa tête, une grimace de mi-douleur, mi-peur..

Quand soudain, son Instructeur était de retour, et alors que les yeux de l'Aspirant étaient fermé, puisqu'il était près à recevoir son dernier coup, il entendit les armes s'entrechoquer, à un rythme effréné. Les yeux de l'Aspirant se ré ouvrent, il se trouvait entre les pieds des deux hommes. Et les bruit de galop qui étaient plus proche à présent. Un choque ce fit lorsqu'il reconnu la Maistre Instructrice. Mais que pouvait-elle faire ici? Elle les avait suivi? Ou simple concours de circonstance?
Il devenait honteux: son Instructeur était en train de se battre après lui avoir sauvé la vie et lui, était affalé au sol, plié en deux de douleur, après avoir essayé, vainement d'aider son Instructeur à interpeler le brigand. Tu parles d'un bon aspirant...

Bien qu'elle fut en tenue de citoyenne, elle n'hésita pas une seconde à bondir pour venir en aide à son camarade d'arme, et lorsqu'elle poussa un cri, le Viennois, Aspirant par la même occasion en profitant pour ce glisser hors de porter des coups des combattants. Un grimace, toujours dessiné sur son visage il parvient tout de même à se lever....La main sur ses cotes, il devait en avoir quelques unes de cassées, mais il n'y connaissait rien en médecine, la seule chose qu'il savait, c'est qu'il a eu de la chance que cet homme n'ait qu'un bâton et pas une épée entre les mains...

Tout garda la dimension rapide, et sans comprendre réellement ce qu'il ce passe, le homme ce retrouva coincé sous la Maître Instructrice, à sa merci, allait-elle le tuer? Il en avait aucune idée,

Tout était plus calme à présent, mais malgré tout son bon vouloir de cacher sa douleur au niveau des cotes, l'Aspirant ne pouvait s'empêcher une petite démarche ainsi qu'une démarche légèrement déséquilibré et boiteuse sur la gauche.
Silencieux, un peu déçu d'avoir fauté lors de cette patrouille, il préférait attendre les ordres, les reproches sans bruit. Un regard discret sur la Maistre Instructrice savoir s'il ne lui ai rien arrivé puis sur son Instructeur...
Revenir en haut Aller en bas
helsinki

avatar

Nombre de messages : 10006
Localisation (IG) : montélimar
Date d'inscription : 13/02/2008

Feuille de personnage
Force:
255/255  (255/255)
Armement (IG): Epée et bouclier Epée et bouclier

MessageSujet: Re: [RP] Entre Lyon et Vienne : Givors   Dim 22 Juil 2012 - 22:42

Alors que la rage, la volonté de mise à mort pénétraientt les moindres recoins de ses pensées, soleil arriva et en quelques coups, elle maîtrisa le gredin.
Il ne comprenait pas ce qu'il lui avait pris tout à coup cette volonté de voir mourir un être sans qu'il soit jugé.
Il fallait qu'il se réveille de ce cauchemar , le gredin en face de lui, lui avait-il fait partagé sa haine de l'homme, son amour pour les tueries. il se secoua et quand il vit soleil assener le dernier coup qui mit l'homme par terre . Il s'approcha d'elle.


Heureux que tu sois passé par là,
Je crois que je serais allé jusqu'à le tuer. Ton intervention est salutaire.

Il siffla son cheval , alla voir l'aspirant qui semblait avoir du mal à s e relever , puis prit la corde et attacha solidement le brigand.
Soleil était maintenant vers l'aspirant.


_________________


Dernier Grand Maitre  Des Lances
A mon ami, a mon frère d'armes, a  un compagnon Vae victis
A un  modèle , à un père spirituel,
A mon suzerain Gerault de  Gaudemar.
Revenir en haut Aller en bas
Soleil

avatar

Nombre de messages : 5614
Localisation (IG) : Lyon
Date d'inscription : 11/05/2009

Feuille de personnage
Force:
255/255  (255/255)
Armement (IG): Epée et bouclier Epée et bouclier

MessageSujet: Re: [RP] Entre Lyon et Vienne : Givors   Mar 24 Juil 2012 - 17:04

La surprise de trouver un instructeur et son aspirant au combat passé, et surtout, le brigand hors d'état de nuire, , Soleil reprend souffle, voilà Hels qui lie ce gredin.

J'étais à la recherche de quelques plantes pour l'apoticairerie de l'hopital, je ne pensais pas trouver un tel chaos dans ce coin.

Soleil à glissé un sourire en coin, en prononçant chaos

Je comprend que la rage aurait pu te faire tuer ce bougre, mais avais tu le choix finalement.
Dans ta position, je pense que c'était fatal
.

Soleil grimace alors en regardant du coté de l'aspirant, il semble boiter, quel épreuve pour une patrouille qui devait se dérouler dans le calme, elle espère que cela ne lui aurait pas fait revenir sur sa décision d'intégrer l'armée.
Enfin cela est ce qu'elle pense habituellement, ce qui la préoccupe en plus aujourd'hui, c'est la blessure qu'il a pu subir.
S'assurant que l’instructeur Hels ne soit pas blessé de son coté, elle demande à l'aspirant se rapprochant de lui.


Dure début de formation,
Mais je m'inquiète, vous semblez blessé...


Soleil s'inquiète de plus en plus, l'air perdu de l'aspirant ne la rassure pas...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Traigo.

avatar

Nombre de messages : 46
Localisation (IG) : Vienne
Date d'inscription : 19/06/2012

Feuille de personnage
Force:
0/0  (0/0)
Armement (IG): Aucun

MessageSujet: Re: [RP] Entre Lyon et Vienne : Givors   Mar 24 Juil 2012 - 21:16

Un échange entre ses deux supérieurs, Traigo restait silencieux à côté
Puis la Maistre Instructrice ce tourna vers lui. Immédiatement pris de honte, il essaya tant bien que de mal de se redresser lorsqu'elle lui dit:

Dure début de formation,
Mais je m'inquiète, vous semblez blessé...


Tu l'as dit...Il n'aurait jamais pensé devoir faire une telle patrouille, mais après tout, il fut appelé d'urgence, ce n'était sûrement pas pour rien, et les côtes broyées témoignaient bien de l'importance. L’Aspirant serrait les dents en répondant,

Effectivement, il existe plus reposant comme patrouille que celle-ci...

Il remis sa main sur ses côtes machinalement lorsqu'il eut l'interrogation de celle-ci sur sa blessure. Sa fierté personnelle faisait qu"il ne voulait pas trop montrer sa douleur persistante et de plus en plus prononcé...

Non non..rien de grave...juste...juste un mauvais coup mal placé qui me fait encore un peu mal...je pense

Il savait bien qu'il n'était pas seulement question d'un petit bleu, mais...préféra se taire. Un petit regard sur le brigand, responsable de sa douleur, un peu de haine, de méchanceté pour le coup, puis satisfaction de voir son Instructeur finir de l'attacher, il aura ce qu'il mérite, sûrement la prison, au minimum...
Qu'allaient-ils faire à présent? Retourner au Castel? Déposer le détenu dans un lieu précis!? Il en avait aucune idée. Pour l'heure il n'était que honteux devant son Instructeur et sa Maistre Instructrice de s'être laissé berner par un malfrat...
Revenir en haut Aller en bas
helsinki

avatar

Nombre de messages : 10006
Localisation (IG) : montélimar
Date d'inscription : 13/02/2008

Feuille de personnage
Force:
255/255  (255/255)
Armement (IG): Epée et bouclier Epée et bouclier

MessageSujet: Re: [RP] Entre Lyon et Vienne : Givors   Mar 24 Juil 2012 - 23:46

Un regard sur les protagonistes de l'aventure et voilà tout se terminait pour le mieux, enfin si l'on peut dire. une ferme avait brûlé, un aspirant avait eu la peur de sa petite existence de soldat.
Nous voilà en charge d'un colis plutôt encombrant, je propose de rappeler nos chevaux et de retourner sur Lyon où on vous soignera et où on mettra le colis en prison pour être jugé et certainement supplicié.
Helsinki reprenait les rênes de sa patrouille.
Le visage impassible, comme si rien ne s'était produit, il sifflla son cheval. regarda l'aspirant traigo puis regarda Soleil. Il était inquiet.
Aller à l'hopital si prêt de la place d'armes.

Soleil as tu le nécessaire pour un cataplasme à base de plantes pour calmer la douleur.
Dés que vous serez admis comme troupier vous irez à l'hôpital vous faire soigner.

Helsinki n'avait jamais eu d'aspirant qui s'était présenté sur la place d'armes en civière et il n'en aurait jamais!
Quand son cheval arriva ,il prit le temps de le brosser attendant Soleil et Traigo.


_________________


Dernier Grand Maitre  Des Lances
A mon ami, a mon frère d'armes, a  un compagnon Vae victis
A un  modèle , à un père spirituel,
A mon suzerain Gerault de  Gaudemar.
Revenir en haut Aller en bas
Soleil

avatar

Nombre de messages : 5614
Localisation (IG) : Lyon
Date d'inscription : 11/05/2009

Feuille de personnage
Force:
255/255  (255/255)
Armement (IG): Epée et bouclier Epée et bouclier

MessageSujet: Re: [RP] Entre Lyon et Vienne : Givors   Mer 25 Juil 2012 - 17:34

Hels reprend les choses en main, son combat difficile est déjà oublié, il a prit le prisonnier en charge, et donnes les directives sur ce qu'ils doivent mettre en route.
Et finalement c'est bien la seule chose à faire, retourner sur Lyon avec le prisonnier, et à l'école pour Traigo afin de passer en place d'armes.
Vraiment elle grimace de nouveau en voyant le visage légèrement crispé de l'aspirant.
C’est fou ce que cela lui fait, elle a l'impression de souffrir pour lui.

Hels a raison, il faut le soulager, elle lève alors son regard vers Traigo, plonge son regard dans le sien, son cœur s’accélère quand elle lui parle.


Aspirant Traigo, il faudrait que je puisse voir votre blessure, afin que je puisse vous apporter un soulagement avant que vous ne vous rendiez à l’hôpital.


Purée de purée... rien qu'à l'idée de voir son torse, elle en tremblerait presque, mais bon sang elle est maistre practicienne, elle n'a le droit de ressentir cette gêne, à moins que ce ne soit cette peur de poser ses mains sur lui, car elle ne sait pas ce qu'elle va ressentir, peur de l'inconnu...

Pour tromper ce passage à la fois étrange, inquiétant et surtout enivrant, elle retourne à son cheval, et va fouiller dans son panier, les plantes qu'elle avaient déjà ramassés allaient lui servir immédiatement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Traigo.

avatar

Nombre de messages : 46
Localisation (IG) : Vienne
Date d'inscription : 19/06/2012

Feuille de personnage
Force:
0/0  (0/0)
Armement (IG): Aucun

MessageSujet: Re: [RP] Entre Lyon et Vienne : Givors   Mer 25 Juil 2012 - 21:28

Il eut un sursaut lorsqu'il entendit son Instructeur demander à la Maistre Instructrice de le soigner. Il n'avait donc pas été assez persuasif pour cacher sa blessure? Zut...Moment de déception, il ne voulait pas paraître faible, puis à l'idée de se savoir soigné par une si charmante femme Instructrice, il eut tout compte fait, presque de la fierté! Oui, genre le grand blessé de guerre et tout et tout mais...bah c'était pas le cas! Et douleur persistante lui fit revenir à la réalité,

Silencieux, il regarda l'Instructrice lorsque celle-ci lui demanda de voir sa blessure. Quelques secondes d'hésitation, non pas qu'il était rétissant mais simplement hésitant...Puis après avoir tombé tout le superflu d'arme, il releva de quelques centimètre le dernier bout de tissu qui couvrait sa peau. On pouvait y voir aisément la trace du coup porté sur ses côtes, avec une rougeur, un gros hématome et un semblant de brûlure, dû au frontement de tout ses affaires sur la petite blessure.
Rien de bien grave à l'extérieur, et sûrement quelques chose moins agréable à l'intérieur, mais le but premier n'était pas de soigner mais de soulager.
Silencieusement, resta là, sans bouger, à attendre la suite...
Revenir en haut Aller en bas
helsinki

avatar

Nombre de messages : 10006
Localisation (IG) : montélimar
Date d'inscription : 13/02/2008

Feuille de personnage
Force:
255/255  (255/255)
Armement (IG): Epée et bouclier Epée et bouclier

MessageSujet: Re: [RP] Entre Lyon et Vienne : Givors   Jeu 26 Juil 2012 - 1:21

Helsinki s'éloigna. Il avait croisé les deux regards et il préféra laisser Soleil panser le blessé. Il alla faire un tour, l'arc à la main à la recherche d'un gibier.
enfin c'est ce qu'il se dit bien que la vérité était tout autre puis il revint après un long moment espérant que Soleil en avait terminé avec l'apirant Traigo.

_________________


Dernier Grand Maitre  Des Lances
A mon ami, a mon frère d'armes, a  un compagnon Vae victis
A un  modèle , à un père spirituel,
A mon suzerain Gerault de  Gaudemar.
Revenir en haut Aller en bas
Soleil

avatar

Nombre de messages : 5614
Localisation (IG) : Lyon
Date d'inscription : 11/05/2009

Feuille de personnage
Force:
255/255  (255/255)
Armement (IG): Epée et bouclier Epée et bouclier

MessageSujet: Re: [RP] Entre Lyon et Vienne : Givors   Ven 27 Juil 2012 - 16:31

Quand Soleil revient vers Traigo des plantes dans les mains, Hels n'est plus là, il s'est éloigné, en tout cas Soleil ne le voit plus.
Traigo a déjà commencer à enlever des vêtements qui cachent sa blessure, il soulève le dernier rempart, dévoilant alors un très gros hématome. Si Soleil est génêe de le voir faire, quand elle aperçoit la rougeur, trace du coup reçu, cette gêne s’efface immédiatement. Tout est oublié pour rentrer dans le "professionnalisme de la soignante.
Ce qu'elle découvre est important, ne voulant pas inquiéter outre mesure l'aspirant, elle avance ses mains doucement vers la blessure, sans montrer la moindre émotion sur son visage. Un léger sourire se dessine sur ses lèvres, pour rassurer un peu Traigo.


Et bien voilà quelque chose qui vous laissera un souvenir de votre formation, bien mouvementée.
Je vais vous faire un pansement de feuilles d'achillées, cela vous soulagera, en attendant de pouvoir vous faire un cataplasme à l’hôpital du Castel.
Ici il me manque certains... ingrédients


Sourire de Soleil
Tout en parlant, Soleil prenait des feuilles d’achillées millefeuille qu'elle avait ramassé un peu plus tôt.
Elle laisse les fleurs qu'elle fera sécher plus tard, de retour à apothicairerie. Elle étale les feuilles sur l’hématome, le couvrant totalement.
Puis d'une geste rapide, elle soulève légèrement sa longue jupe, elle découvre un jupon blanc, rapidement de son épée elle pratique une légère entaille à la base de celui ci, le geste sec qui s'en suit déchire celui si sur tout le tour, faisant un bout de tissus blanc, large de 10 cm environ et assez long pour permettre de tourner autour du torse de Traigo.
Sans la moindre hésitation,elle soulève le reste de vêtements qui gêne Soleil pour lui faire ce bandage, et Soleil retient les feuilles d'Achillée en enroulant son bandage de fortune autour du torse de Traigo.une fois fait, elle pratique un nœud avec les deux bout de celui ci.
Voilà ce qu'elle pouvait faire comme soignante de fortune est fait.
Et c'est là que tout revient, ses mains touchant sa peau, c'est comme si elle ne l'avait touché qu'aux derniers instants.
Ses doigts trainent encore un peu sur le bandage, quand elle relève les yeux pour lui sourire, et là son regard ne peut se détacher du sien, et c'est comme s'il était aimanté.
Elle ne se rend pas compte alors que ses doigts trainent plus que nécessaire sur le torse de l'aspirant.
Mais la voilà qui revient à la raison, juste au moment ou elle entend des pas derrière elle.
Surement Hels qui revient.

Elle se retourne , et en effet le voilà.
Ayant retrouvé ses esprits, elle ne peut que dire


Nous sommes prêts pour rentrer Instructeur Hels.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
helsinki

avatar

Nombre de messages : 10006
Localisation (IG) : montélimar
Date d'inscription : 13/02/2008

Feuille de personnage
Force:
255/255  (255/255)
Armement (IG): Epée et bouclier Epée et bouclier

MessageSujet: Re: [RP] Entre Lyon et Vienne : Givors   Ven 27 Juil 2012 - 19:42

Helsinki entend soleil.

Citation :
Nous sommes prêts pour rentrer Instructeur Hels.

Heureusement que la maistre instructrice est aussi soignante.
Les chevaux sont là. il lit la fatigue sur le visage de l'aspirant.


Quelle émotion !

Puis il l'aide à monter à cheval pour éviter que la blessure s'ouvre à nouveau.
Soleil monte aussi sur son cheval.
Il claque sa cravache sur ses bottes signal du départ. Ils passent vite déposer aux agents de la prévosté.
le gars dormira en prison.
Puis ils retournent à l'école militaire le soir tombé.




_________________


Dernier Grand Maitre  Des Lances
A mon ami, a mon frère d'armes, a  un compagnon Vae victis
A un  modèle , à un père spirituel,
A mon suzerain Gerault de  Gaudemar.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP] Entre Lyon et Vienne : Givors   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] Entre Lyon et Vienne : Givors
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [RP] Entre Lyon et Vienne : Givors
» [RP] Entre Lyon et Mâcon : Belleville
» [RP] Entre Lyon et Montbrisson : Sainte-Foy
» [RP] Entre Lyon et Montbrisson : à 20 lieues de Lyon
» Le Blason de Lyon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Castel de Grenoble :: Territoire du Lyonnais-Dauphiné et alentours :: Routes et chemins du Lyonnais-Dauphiné :: Routes et chemins-
Sauter vers: