Castel de Grenoble

Ost du Lyonnais et Dauphiné
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [RP] Embrun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Demonax

avatar

Nombre de messages : 7
Localisation (IG) : Dans la ville d'Embrun
Date d'inscription : 21/02/2009

MessageSujet: Re: [RP] Embrun   Dim 22 Nov 2009 - 14:38

Démonax l’a regardait, et essayait de déchiffrer ces réactions. Au contraire, il prenait un soin infini à ne pas montrer ses sentiments, ni même sa façon de penser. Le visage de marbre où seuls ses yeux bougeaient et balayaient le reste de la pièce par habitude, le déchu espérait, plus pour elle que pour lui, que les choses se déroulèrent comme il l’avait prévues.

Ils étaient 3 je les ai pas vraiment distingués mais si vous cherchez bien je suis sure que vous trouverez toutes les réponses à vos questions

Il recula lentement les épaules, fronça les sourcils et inspira profondément. Il réprima une envie de sourire, et restait de marbre. Il replia ses bras sur lui, tourna la tête vers son second et d’un signe de la tête lui fit comprendre que s’était le moment. Le moment de lui donner ce qu’elle voulait. Après tout Démonax n’était ni un monstre, ni une de ses sales vermines sans aucune parole. Il avait eu ce qu’il voulait, et comme il le voulait. Pour le moment rien ni personne ne pouvait l’arrêter, et tout s’accélérait pour que le projet du déchu puisse enfin se concrétiser.

Il continuait de la regarder sans bouger, essayant de faire abstraction de ce qui pouvait se passer dans l’auberge pour focaliser toute son attention sur les moindres traits de la femme. Il voulait être que lui seul ai toutes les cartes en main, car ce qui le mettrait vraiment de mauvaise humeur serait bien qu’on lui cache quelque chose. Il se tourna vers Bertrand, qui venait de déposer la bourse, et lui adressa, d’une voix presque ironique qui cachait ses réelles intentions :


En a-t-on fini ?

Puis immédiatement il braqua de nouveau son attention vers la catin, le visage contrarié et les rides du front tirés, et continua de la regarder de son visage qui se voulait effrayant.
Revenir en haut Aller en bas
Bertrand de Casset

avatar

Nombre de messages : 6
Localisation (IG) : Lyonnais-Dauphiné
Date d'inscription : 19/09/2009

MessageSujet: Re: [RP] Embrun   Dim 29 Nov 2009 - 14:20

Bertrand avala une grande gorgée de boisson en écoutant le reproche du Déchu, qui n'atténuait en rien la satisfaction de voir Henri accepter sa tâche sans plus d'émotivité. *Il sera un sacré atout ce gamin.*

Je ne croyais pas qu’il serait nécessaire de vous rappeler que nous ne sommes pas de ces sales bâtards de brigands, nous n’allons pas commencer à tuer tous ceux qui nous croisent si ?

Le Seigneur de Casset baissa le ton, jusqu'à le rendre un simple murmure rauque.

Ca ne change guère de d'habitude Dem. On se débarrasse seulement de ceux qui nous remarque. Il marqua une pause pour finir d'engloutir sa troisième chope. Et puis ces façons de "sale bâtards de brigands" t'ont bien couvertes, toi et ton honneur, jusqu'à présent.

De Casset se resservit alors que le taulier lui apporta une écuelle de râgout dégageant une odeur appétissante, du pain nopir et un pichet de vin. Il allait s'apprêter à plonger sa cuiller dans le plat quand la porte s'ouvrit sur la catin dénichée par Philippe. Bertrand grommela un reproche à part lui, puis laissa venir la fille de joie entre lui et Demonax. Il la laissa s'imposer sans s'en soucier, ce qui lui importait, c'était d'avaler son ragoût tant que celui-ci était fumant.

Si vous attendez des infos va falloir aligner quelques piécettes !

Si le seigneur avait eu la bouche pleine, il se serait sûrement étranglé. Son regard d'acier se posant sur l'aguicheuse et l'envie de la remettre à sa place brûla dans ses yeux. Fort heureusement, le Déchu intervint et remit la situation à plat avant que la moutarde ne monte au nez de Casset, qui prit le soin d'attaquer son ragoût d'une pleine bouchée de viande en sauce sans pour autant oublier de tendre l'oreille.

Ils étaient 3 je les ai pas vraiment distinigués mais si vous cherchez bien je suis sure que vous trouverez toutes les reponses à vos questions

Bertrand jeta un regard à Demonax, puis à la catin, tout en s'essuyant la bouche avec un morceau de pain. En a-t-on fini ? Bertrand estima que oui, bien que les informations n'étaient pas à la hauteur de ses espérances, il leur faudrait faire avec. Qu'avait donc espérer Philippe en engageant une fille de peu de vertu comme informateur. Certes les catins "accueillaient" du beau monde et recueillaient bon nombre de confidence sur l'oreiller, mais manifestement, ça n'avait pas été le cas ici. Malgré tout, De Casset porta la main à la bourse à sa ceinture, puis la posa devant la catin. Voilà la somme convenue, plus un supplément pour que tu apprennes à mon ami Riri ici présent - il désigna l'écuyer du Déchu d'un signe de tête - les choses de la vie.

Il assena une grande claque dans le dos de Mondevil, accentué de son rire gras ; avant de se calmer et de revenir à son assiette.
Revenir en haut Aller en bas
Demonax

avatar

Nombre de messages : 7
Localisation (IG) : Dans la ville d'Embrun
Date d'inscription : 21/02/2009

MessageSujet: Re: [RP] Embrun   Mer 2 Déc 2009 - 12:44

Démonax regarda son bras droit, puis de nouveau la catin qui semblait un peu nerveuse. Il s’adossa à sa chaise en reculant ses épaules avant de voir Bertrand poser une bourse sur la table. Les choses s’accéléraient et se concrétisaient peu à peu. Le déchu se reperdit dans ses pensées comme si ces dernières l’avaient frappé et ne lui avait pas laissé le choix. Il repensa en premier aux raisons qui l’avaient poussé à faire ce qu’il faisait, puis aussi à tous ceux qui allaient entendre parler du grand retour du déchu.

Voilà la somme convenue, plus un supplément pour que tu apprennes à mon ami Riri ici présent les choses de la vie.

Cette phrase, mais il ne savait pas pourquoi, le ramena à la dure réalité. Il en sourit, mais les traits de son visage étaient encore raides, et cela se voyait sur son sourire des plus crispé. Son visage de marbre ne mit pas longtemps avant de faire son grand retour, le déchu rapprocha alors sa tête de Bertrand avant de dire d’une voix normale :

Va donc leur prendre une chambre dit il en alignant quelques piécettes sur la table qu'il venait de prendre de sa poche. Il redressa la tête, et sans prévenir, il se mit à rire. Il s’agissait plus d’expiration fréquente qu’un rire franc, mais on pouvait bien dire que Démonax riait.

Mais fait vite hein, nous avons encore des choses à faire lança-t-il sans regarder une personne en particulier, mais tous se doutaient qu’il s’adressait bien à son jeune écuyer.

Après ce petit moment presque irréel, il reprit une position normale avant de regarder par la fenêtre poussiéreuse. L’heure d’agir approchait …
Revenir en haut Aller en bas
Henri Mondevil

avatar

Nombre de messages : 4
Localisation (IG) : Lyonnais-Dauphiné
Date d'inscription : 19/09/2009

MessageSujet: Re: [RP] Embrun   Mer 9 Déc 2009 - 15:15

Henri avait écouté toute l'entrevue sans mots dire, après tout quand son maître parlait il n'avait lui même pas à s'exprimer. Cet abrutit de Bertrand avait paru étonné quand il avait acquiescer à la demande de réduire le tavernier au silence, peut être était ce une sorte d'admiration mais il n'en avait cure...seule la pensée de son maître représentait quelque chose pour lui...
La putain arriva enfin en livra les informations pour lesquelles elle avait été payée, décidément cette femme de petite vertu savait se vendre puis que Bertrand et son maître déposèrent écus et deniers sonnants et trébuchants afin qu'elle prenne une chambre pour apprendre les choses de la vie au jeune Mondevil, mais celui ci ne se trompa pas quand aux veritables intentions de son maître et de son imbécile de bras droit et hocha discrètement de la tête pour lui montrer qu'il avait comprit le message.

Il se leva et tendit la main à la femme puis dit :


Allons y, passez devant je vous prie.

Il l'aida à se lever et la suivit a travers la salle sombre, puis dans l'ascension de l'escalier qui menait aux chambrées.
Elle sortit une clé de son corsage...peut être avait elle un arrangement avec le patron pour avoir cette chambre a disposition, toujours est il qu'il entra à sa suite et s'installa sur une chaise en attendant qu'elle referme la porte derrière eux.
Cela fait elle s'approcha de la couche et Henri posa son regard d'émeraude sur elle et dit :


Tu est vraiment une belle femme, déshabille toi !

Elle s'exécuta, doucement, espérant probablement faire monter l'excitation chez le jeune homme, elle ne savait pas qu'il n'en était rien...faussement gênée elle finit se dévêtir en lui tournant le dos, puis elle resta là, immobile, attendant qu'il vienne à sa rencontre, ce qu'il fit...
Son bras gauche l'enserra doucement par la taille, elle devait sentir son souffle dans son cou, il passa la main sur les seins dénudés de la femme qui tressaillit pendant que sa main droite parcourait sa propre ceinture jusqu'à attraper la poignée escamotée d'un stylet d'acier, il le sortit lentement de son fourreau et le rapprocha doucement de la femme...
Elle ne pouvais plus contenir ses ardeurs et allais se retourner, Henri le sentit car il l'embrassa dans le cou afin de la calmer puis, ne cessant de l'embrasser, il monta sa dague et égorgea la catin, déversant un flot de sang sur ses vêtements de dévergondée, se vidant doucement elle essaya de crier mais ne le pouvait, seul un petit bruit étranglé se fit entendre.

Henri la prit dans ses bras et lui sourit pendant que la vie quittait lentement son corps fébrile, puis il la déposa sur le lit et posa un baiser sur ses lèvres, quand il la regarda de nouveau elle n'était plus.
Il vérifia rapidement qu'il n'avait pas de sang sur lui puis prit la clé resté sur la porte et sortit en prenant soin de verrouiller derrière lui.

Il rejoignit son maître et ses compagnons puis s'installa a leur table sans ajouter le moindre mot, tous savaient ce qu'il venait de se passer dans cette chambre... Il regarda son maître qui lui tournait le dos et ajouta néanmoins :


Dois je veiller à la coopération du propriétaire des lieux également Seigneur Demonax ?
Revenir en haut Aller en bas
Demonax

avatar

Nombre de messages : 7
Localisation (IG) : Dans la ville d'Embrun
Date d'inscription : 21/02/2009

MessageSujet: Re: [RP] Embrun   Mer 9 Déc 2009 - 16:52

La jeune femme ne se doutait de rien, et alors que Démonax et son bras droit continuait à faire croire qu’ils voudraient que son jeune écuyer prenne une chambre, celui-ci le leva, et hocha la tête. Tout se passait comme prévu, et le déchu, voyant la catin s’éloigner avec son jeune assistant, s’adossa plus an arrière sur sa chaise reprenant à son écuyer. Il savait qu’il pouvait tout lui demander, Henri le faisait sans dire mot, et avec une efficacité qui manquait parfois cruellement chez certains de ces hommes. A vrai dire à part lui donner des directives, Démonax ne s’était jamais intéressé de plus prêt à ce jeune homme.

Il fut sortit de ses pensées par l’arrivée de son écuyer. Le déchu ne s’était pas rendu compte du temps qui avait passé, mais le principal restait encore que la chose était réglée. Il se leva lentement de sa chaise, fit un signe de tête à ses compagnons et, alors qu’il croyait qu’ils n’avaient plus rien à faire dans ce lieu, son écuyer lui posa une question :


Dois je veiller à la coopération du propriétaire des lieux également Seigneur Demonax ?

Il expira plus longtemps, et avant de répondre, fut traversé par une vague de frisson :

Cela va aller, assure toi seulement que nos choppes et plats soient payés convenablement. Il marqua une pause, tourna la tête vers le comptoir avant d’ajouter, sans regarder son écuyer, donne lui également un bon pourvoir avant de nous rejoindre dehors.

Il ne voulait pas que son nom soit associé à une série de meurtre. Car une fois que ce qui doit être réalisé sera fait, tous vont chercher à savoir comment le déchu s'y est pris et par quels moyens. C'est à ce moment là, et non durant l'opération, que son image se forgera, et que son nom à jamais restera dans les mémoires des Embrumais. Certes il préparait quelque chose, mais il avait toujours sa fierté, et son honneur propre, chose que jamais il ne remettra en doute ou ne salira. Il se retourna rapidement vers Bertrand avant d’ajouter, allons y.

Il se mit alors en direction de la porte.
Revenir en haut Aller en bas
Isabeau Alangui

avatar

Nombre de messages : 6
Localisation (IG) : Lyonnais-Dauphiné
Date d'inscription : 19/09/2009

MessageSujet: Re: [RP] Embrun   Mer 9 Déc 2009 - 17:15

Ce n'est pas par quête d'une quelconque excitation, curiosité ou que sais je encore que la jeune Isabeau s'était retrouvée là... C'était plus la pauvreté dans laquelle elle vivait depuis la naissance et la force du bras de son père qui l'avait trainée par les cheveux jusque dans ce bordel.

A peine l’éclat de ses yeux dut-il se ternir que ce furent pourtant deux lacs insondables qui se posèrent sur elle.

Vaguement flattée, surprise aussi. Non qu’elle douta de ses charmes, mais ce jeune homme paraissait si jeune justement..
A l'oreille se glisse alors le murmure du beau brun........ Frisson, interprétation... Ses mots en elle taillent le chemin, le sourcil ne se fronce qu'à peine avant de se lisser.
L'échappatoire au bout des syllabes, la fuite au fond des mots, l'envie pressante et ses lèvres... Ce murmure, quel qu'il soit au final, elle le prend pour ce qu'il est. Une invitation. A laquelle elle ne dira pas non. Sans lui accorder pour autant plus qu'un battement de cils elle pose
le fixe...

Une intuition, comme un mauvais pressentiment elle se sentit piégée.

Elle jura entre ses dents, elle était fine, musclée, son corps dégageait une énergie fluide et animale, et ses gestes étaient empreints tout à la fois d'une grace envoutante et d'une redoutable efficacité.
Cela dit, pour l'instant, elle n'en ferait pas preuve.

Ce qu'elle montrait, maintenant, c'était une flamme, pourtant elle devrait le tuer, tout cela était trop louche, ça sentait le guet-apens à plein nez
Elle ouvrit légèrement la bouche, gémit sous ses caresses, puis dirigea sa main vers sa taille pour l'attirer à elle. Puis la chaleur du sang dans son cou, c'était si chaud....
Lentement, les paupières de la jeune fille papillonnèrent dans le silence du petit matin. Jour gris qui s’entamait mollement dans une sorte de luminosité intemporelle quand son coeur lacha prise.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP] Embrun   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] Embrun
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [RP] Entre Die et Embrun : Aspres
» [RP] Embrun
» [RP] Entre Briançon et Embrun : Guillestre
» Vicomté de Crest
» [INFOS]Les missions d'escortes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Castel de Grenoble :: Territoire du Lyonnais-Dauphiné et alentours :: Routes et chemins du Lyonnais-Dauphiné :: Routes et chemins-
Sauter vers: